News

Quelques perles téléphoniques et autres de la crise.

Une petite compilation non-exhaustive des « perles »  entendues de la part des prospects et vues sur les réseaux sociaux.

J’ai décidé dans cet article, qui sera mis à jour à chaque nouveauté du genre, de compiler toutes sortes de petites phrases de la part d’un certain nombre de gens qui estiment qu’un graphiste doit travailler gratuitement ou avec un budget de 2CV, tout en demandant une prestation coûteuse sur-mesure.

« Bonjour, nous avons un projet de pilote de série TV, nous avons Alexandre Astier dans le casting, mais nous n’avons pas de budget pour le graphiste. »

Et bien sûr, Alexandre Astier travaille pour la « visibilité et la gloire.

« Tu vas voir, nous allons vendre les clopes éléctroniques à 20 au lieu de 60€, On va casser la baraque. Je vais te rémunérer au pourcentage, je te file 50% sur les ventes. Tu vas te prendre un bon billet. Et il nous faut un référencement de ouf »

Okay, donc, ton site a moins de 50 produits, disons à la louche plus ou moins 5000€ de boulot. Le référencement, selon les tarifs du marché, le minimum syndical, on est 24000€ par an, disons 25K€ pour faire un chiffre rond. Tu me demandes donc investir en compétences et en monétaire quelque chose comme 30000€ minimum dans ton projet. Très bien, alors la première année, pour que je puisse récupérer cet investissement et être à 0, puisque tu me donnes 50%, le site doit faire 60000€ de bénéfice. Et pour que je puisse être payé à la hauteur de mon investissement, c’est 120000€. Et-ce que tu es prêt à t’engager contractuellement à me poser un chèque de 60K€ sur la table dans exactement 365 jours après la signature?

Client potentiel sur Facebook (une « star » de la téléréalité, pour être exact) : « Quelqu’un peut-il me faire un flyer ? »
Moi : « Oui, quel est ton budget? »C.P. : « Gratuitement ? »
M : « Non. »
C.P. : « Même pas pour moi^^? »

A ce niveau-là, no comment. Clochards 2.0,  bonjour.

 « Budget annoncé par mail : 1800€. Budget revu à la baisse subtilement lors du rendez-vous à 1400€ Acompte 50% à la signature « trop cher » parce que « tu auras une super occasion de travailler dans le cadre d’un challenge avec deux jeunes entrepreneurs »

Comment dire ? Les amis, si je ne gagne pas ma vie, ce n’est guère intéressant, challenge ou pas.

« Un monsieur : Bonjour, je viens de la part de X, j’aimerais faire faire un flyer et j’aimerais établir un partenariat, je vais parler de votre activité de designer en échange de ce travail.
Moi : Non, d’une part, j’ai une dizaine d’années de métier, donc la visibilité déjà très bien établie. D’autre part, même si ce ne serait pas le cas, ce genre de deals ne m’a jamais interessé, car ils n’apportent rien de bon, excepté des gens qui veulent vous faire de la pub.
Ce même monsieur : D’accord, combien demandez vous pour ce travail?
Moi : Quelques centaines d’euros (je ne puis ici donner le chiffre exact, confidentialité oblige)
Le monsieur : Mais X m’a dit que vous faisiez ça pour 50€!!
Moi : … »

Pour être tout à fait honnête, je ne me savais pas péripatéticien.

Reçu via Facebook :

« Salut,

Je suis à la recherche de développeurs mobile (IOS natif) back office/end et Android (natif) back. Je lance une startup autour d’un concept simple : le partage de photos. Le projet est ultra viral et ça tombe bien car c’est completement la tendance ! Le design est terminé et il ne reste plus qu’à développer (3 screens en tout).

Il faut compter 2 semaines de développement environ. Une beta, puis une V1 la plus simple possible. Si ce projet t’intéresse tu es le bienvenue! On est une petite équipe cool, performante (1 web-designer UX/UI, 1 Marketer) qui aime le travaille de groupe.

Je te proposer d’être intéressé au capital, avec une part prévu entre 20 et 25% du CS. Aujourd’hui ce que nous pouvons t’offrir de mieux! Le projet verra le jour au cours du mois de Février, donc si tu veux faire partie de cette aventure, tu es le bienvenue.

PS/ Ou si tu connais quelqu’un qui correspond au profil

Je reste à ta dispo ciao ! »

Ma réponse :

« Bonjour,

#1 : je ne suis pas développeur, mais designer.

#2 : je suis freelance, donc les deals avec intéressement / visibilité /autre chose que monnaie sonnante et trébuchante ne m’interessent pas.

#3 : aucun de mes collègues / contacts ne sera pas intéressé, et dans le cas improbable où je proposerai un deal dans le genre à mes collègues / contacts, je me ferai tout bonnement descendre et ma réputation en tant que professionnel en pâtira.

Serguei »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.